Aller au contenu principal

Conseil supérieur de la magistrature

Le Conseil supérieur de la magistrature exerce la surveillance des magistrat·e·s titulaires, assesseur·e·s et suppléant·e·s du Pouvoir judiciaire. Il veille au bon fonctionnement des juridictions et s'assure que les magistrat·e·s remplissent leur charge avec dignité, rigueur, assiduité, diligenceSoin et attention avec laquelle une personne accomplit une tâche. Elle est le contraire de la négligence. En langage juridique, à la diligence de, signifie sur la demande, à la requête de. et humanité.

Contacts

Adresse

Adresse

Place du Bourg-de-Four 1
1204 Genève

Nous contacter

Nous écrire

Conseil supérieur de la magistrature
Case postale 3900
1211 Genève 3

Présidence

Mme Sylvie DROIN
Présidente

Compétences

Le Conseil supérieur de la magistrature:

  • Assure la surveillance administrative et le contrôle de l'activité des magistrat·e·s judiciaires.
  • Instruit les plaintes concernant des magistrat·e·s judiciaires dans l’exercice de leur fonction.
  • Prononce des sanctions disciplinaires ou des mesures à l’encontre de magistrat·e·s (relève de charge, injonction à compléter sa formation professionnelle, etc.).
  • Statue sur les demandes de magistrat·e·s en modification de leur taux d'activité.
  • Statue sur les demandes de levée du secret de fonction auquel sont soumis·e·s les magistrat·e·s du Pouvoir judiciaire et les personnes désignées par une autorité judiciaire pour remplir une mission prévue par la loiRègle de droit écrite à portée générale et impersonnelle, applicable à toutes et à tous, votée par le parlement fédéral ou cantonal, fixant les droits, les obligations ou les compétences des personnes concernées et réglementant leur comportement à travers des préceptes et des interdits..
  • Préavise les candidatures aux élections judiciaires.

Organisation et composition

Le Conseil supérieur de la magistrature est composé de 2 membres de droit, la ou le président·e de la Cour de justice, qui le préside, et la ou le procureur·e général·e, de 4 membres élu·e·s par leurs pairs, à savoir 2 magistrat·e·s titulaires du Pouvoir judiciaire et 2 avocat·e·s au barreau, ainsi que 3 membres désigné·e·s par le Conseil d’État, qui ne peuvent être ni magistrat·e·s ni avocat·e·s. A l’exception de la ou du président·e de la Cour de justice et de la ou du procureur·e général·e, les membres du conseil sont désigné·e·s pour 3 ans. Elles et ils sont rééligibles une fois.

En cas d'absence des titulaires, un·e magistrat·e titulaire, un·e avocat·e au barreau et un·e membre désigné·e par le Conseil d'Etat les suppléent.

La Cour d'appel du Pouvoir judiciaire est l'instance de recoursMoyen de procédure permettant à toute personne n'acceptant pas un jugement de première instance de porter le litige devant une juridiction de seconde instance (en matière administrative). En matière pénale, civile et administrative, moyen de droit contre les décisions incidentes. contre les décisions du conseil.

Membres du Conseil supérieur de la magistrature

Mise à jour au 22 février 2022

Sylvie DROIN, présidente Présidente de la Cour de Justice
Olivier JORNOT Procureur général
Cédric-Laurent MICHEL Juge à la Cour de justice
Olivier LUTZ Juge au Tribunal pénal
Jean-Marc CARNICE Avocat
Jean-François DUCREST Avocat
Maria Anna HUTTER  Ancien sautier du Grand Conseil de la République et canton de Genève
Michel HOTTELIER Professeur à l'Université de Genève
Michèle WEIL-GUTHMANN Médiatrice assermentée
Alessandra CAMBI FAVRE BULLE, suppléante Vice-présidente de la Cour de justice
Yves BERTOSSA, suppléant Premier procureur
Olivier BINDSCHEDLER TORNARE, suppléant Juge au Tribunal administratif de première instance
Matteo INAUDI, suppléant Avocat
Bénédict DE CANDOLLE, suppléant Notaire